LE STRESS


Qu'est ce que le stress?

 

Le mot stress vient d’un verbe latin « stringere » qui signifie serrer, rendre raide car en effet le stress nous serre à la gorge et contracte nos muscles
Au dix-septième siècle, les Anglais utilisent le mot « distress » (détresse) et s’en servent de façon familière pour exprimer une difficulté, un malheur. A partir de la fin du dix-huitième siècle il va prendre son sens actuel, mais il sera surtout utilisé en physique (par exemple contrainte exercée sur un métal) puis en physiologie, en médecine et en psychologie.

La plupart du temps le mot stress est employé négativement, on parle alors en psychologie de « distress », mais il reste indispensable, car la vie est une perpétuelle adaptation à des situations nouvelles. Si cette adaptation reste dans des limites possibles et sans retentissement sur la santé, on parle de bon stress (encore appelé eustress). Ce qui conditionne le bon ou le mauvais stress, c’est en fait nos capacités d’adaptation qui ne sont pas illimitées et qui varient d’un individu à l’autre.

Le mot stress est un mot-valise employé indifféremment pour la cause, les conséquences et l’état du sujet.

Le stress, c’est trois éléments en un seul mot : le terme est tout un programme puisqu’il désigne à la fois :

- l’agent responsable ;  - la réaction à cet agent ; - l’état dans lequel se trouve celui qui réagit.

Ce que nous appelons stress est lié à une interaction entre un agent stressant, une situation précise et un individu.

Un exemple simple : un coup de téléphone (agent stressant) alors que je suis en retard pour une réunion (situation stressante) durant laquelle je dois présenter un projet alors que j’ai peur de parler en public (individu). Le stress surgit au point de rencontre de ces différents éléments…

Hans Selye va populariser le mot stress dans son sens contemporain et donner au mot une définition médico-psychologique :

« Le stress est la réponse non spécifique de l’organisme à toute demande d’adaptation qui lui est faite ».

Le stress est donc une adaptation de l’organisme au changement de son état d’homéostasie provoquée par un facteur ou une situation de nature stressante, qui met le corps en tension et modifie le sentiment de gestion des émotions.

Hans Selye parlera alors du « syndrome général d’adaptation » comportant 3 phases consécutives :

·                 Phase d’alarme : mise en place de l’adrénaline dans le but de répondre instantanément à l’agent stressant ; 

·                 Phase de réaction : contribution du cortisol pour tenir plus longuement face au stress ;

·               Phase d’épuisement : dérèglement de ces hormones qui entraîne la perte de contrôle, une fatigue intense face au stress, ce dernier devient alors un stress toxique.

Les phases du stress

 Phase d’alarme 

Face à une situation stressante nouvelle, un événement inopiné, « J’ai oublié, j’ai rendez-vous chez l’ophtalmologue dans 20 minutes ! ». Alerte, la phase d’alarme démarre.

Cette première phase est aussi appelée « phase de choc ». En effet, lorsque nous recevons un agent stressant, notre corps est confronté à un choc. Notre organisme va tout faire pour s'adapter à cette situation qui tend à le déséquilibrer. La réaction d’alarme commence par un état de surprise dû à l’agression, et qui altère l’équilibre fonctionnel. C’est un état de souffrance généralisé et intense qui rend l’organisme encore plus vulnérable à la demande d’adaptation qui lui a été faite. Cette phase dure quelques minutes. Si le choc ne conduit pas à la mort, l’organisme peut se ressaisir et met en jeu des moyens de défenses actives. C'est une réaction d'urgence à court terme qui favorise l'évitement de la situation pathogène. 

 

Phase de résistance

La phase de résistance est aussi appelée phase d’adaptation. La situation stressante n’étant toujours pas solutionnée, le corps va devoir s’adapter pour tenir plus longtemps, soit quelques heures. L’important est que les différents systèmes du corps donnent le maximum afin d’éviter l’épuisement de l’organisme. Comme l’agent stressant perdure, la mobilisation d’énergie va s’avérer nécessaire. Après quelques minutes du mécanisme de la phase d’alarme, le corps va produire d’autres hormones pour pouvoir soutenir l’organisme.

 

 

Phase d’épuisement

Si l’organisme se retrouve confronté trop souvent à ce genre de situation, le système nerveux et système endocrinien se dérèglent et deviennent alors inefficaces, l’organisme se trouve alors en phase d’épuisement, nous sommes alors confrontés à deux situations : 

• Un état d’épuisement provoquant des symptômes de dépression 

• L’individu continu à lutter et nous sommes dans un stress devenu toxique. 

 

Lorsque ce stress devient chronique il est conseillé de consulter. 

Conséquences de ce stress

Différents maux peuvent survenir car le corps finit par baigner dans ses hormones, en plus d'une gène, des perturbations psychologiques interviennent comme la contrariété, l’anxiété... Mais aussi les troubles de la mémoire et d'élocution, les nuits deviennent plus compliquées et la machine à penser se met en route.

 

A savoir qu'en situation de stress il est possible d'avoir plus de craintes qu'à l'habitude et de s'imaginer des problématiques de santé, je ne citerai donc pas les conséquences d'un stress intense ou prolongé, le mieux est d'en parler ensemble.

Existe t'il des solutions?

Bien sur qu'il existe des solutions, qui vous demanderont peut être un travail sur vous, des séances de relaxation, la phytothérapie ou les fleurs de Bach... Chaque personne aura bien sûr un suivi personnalisé, certaines de mes solutions se trouvent dans mes prestations mais je suis constamment en recherches afin de trouver ce qui convient au mieux à chacun.



Si vous vous reconnaissez dans une de ces images je peux vous aider


Commentaires: 5
  • #5

    Mariela (mardi, 14 mai 2019 15:04)

    J'ai essayé le massage ayurvédique de Selvam "Varma" et je le conseille fortement !! Il est un vrai expert, qui vous aide à reéquilibrer votre corps et votre énergie. Merci, Selvam :)

  • #4

    alexis (jeudi, 20 décembre 2018 23:32)

    superbe thérapeute, à l'écoute, donne de très bons conseil pour voir la vie du bon coté, redonne confiance en soi, bénéfique à tout point de vue

  • #3

    Cécilia (mercredi, 19 décembre 2018 22:42)

    Bravo pour votre site! Très intéressant et instructif! Je vous souhaite le meilleur en tant que naturopathe

  • #2

    Céline.S (mardi, 18 décembre 2018 13:02)

    Bonjour Maryse,
    Je vous remercie pour votre gentil message, je suis ravie que mon site vous plaise, sachez que vous êtes la bienvenue si vous souhaitez découvrir les lieux et avoir plus d'explications sur mes méthodes. Les musiques sont souvent celles que j'utilise en relaxation guidée et méditation et sont ensuite à disposition de mes "visiteurs" pour poursuivre le travail à la maison. Peut être que vous aurez aussi l'occasion de venir avec le jeu de noël ;)

  • #1

    Maryse (mardi, 18 décembre 2018 09:38)

    Bonjour Céline,
    Je ne vous ai pas encore rendu visite mais je voulais vous dire que je trouve votre site très bien fait, complet. Il donne envie d'aller pousser votre porte.
    Les extraits de musique relaxante sont une très bonne idée partagée.
    Je vous souhaite de belles consultations !


Sunny Meadow Band  -  email@monsite.com

Tout droits réservés ®